Les enjeux européens concernant la réduction de l’impact négatif de la pêche non contrôlée et l’augmentation des effets positifs sur l’environnement en utilisant des bonnes pratiques s’étendent à la Roumanie, laquelle a besoin d’établir un ordre de priorité dans sa stratégie visant à assurer la durabilité du secteur de l’aquaculture, développer des marchés de produits correspondants et améliorer les capacités administratives

Le secteur de la pêche comprend l’aquaculture, les produits de la mer et les activités de pêche dans les eaux intérieures, ainsi que les activités de transformation et de commercialisation qui s’y rattachent. L’aquaculture constitue le secteur principal de production de pêche, suivi par les pêches dans les eaux intérieures. Les activités de pêche le long du littoral de la Mer Noire demeurent limitées comparées à celles de la pêche dans les eaux intérieures.

En conséquence, l’Agence Nationale de Pêche et d’Aquaculture entend développer des projets dans le cadre du Programme opérationnel de Pêche ayant trait à l’infrastructure pour les premières unités de vente, les ports, les abris de pêche et d’autres points d’ancrage.

Le port de pêche de Midia est le premier projet de ce genre qui devrait procurer les conditions nécessaires à des activités de pêche moderne conformes aux normes européennes.

Le nouveau port de pêche est conçu pour recevoir et gérer simultanément 3 bateaux côtiers d’une capacité de pêche de 10 tonnes chacun. Le port comprend des installations de réfrigération, des ateliers et un bâtiment administratif.

Client

Agence Nationale de la Pêche et de l’Aquaculture

Dates du Projet

2011 – 2012

Partenaires

PricewaterhouseCoopers Management Consultants SRL et BCPC Biroul de Consultanta Proiectare in Constructii SRL